Contes et Rencontres en Lozère – 2020

Du 15 au 29 février

Télécharger le programme du festival 2020

Une partie diffusion avec des spectacles en tournée
(voir détail dans le programme téléchargeable) 

Les artistes invités :

bouscarel_clément Bracq_edwige Chezeau_Sabrina Clerfayt_Sophie_2
Clément BOUSCAREL Edwige BRACQ
Sabrina CHEZEAU Sophie CLERFAYT
Garcia_Sanchez_Alberto_STAGE_Photo_Arnaud_Van_hammée HeimDenisse_Duo Ponsot_Olivier Sidibé_Allassane_photo_Nills_Gabrielli
Alberto
GARCIA SANCHEZ
Julie DENISSE et
François HEIM
Olivier PONSOT Allasane SIDIBE
 
Zaouaoui_kamel_2  
Kamel ZAOUAOUI

 

 

Soirée d’ouverture le samedi 15 février à Florac

Regards croisés autour du pastoralisme
Première partie de soirée organisée par le Parc national des Cévennes dans le cadre de son anniversaire des 50 ans…LOGOBASELINE_01_CMJN17 h 00 /Deux conteuses de l’association « Paroles de Sources », orchestreront cette rencontre entre différents acteurs :
18 h 30 / Partage autour d’un verre
19 h 30 / P’tit repas, sur réservation uniquement, auprès de la Fédération (réservation couplée Regards croisés + repas obligatoire21 h 00/ “Dralhas” Compagnies L’Excentrale et FeM collectiu
Dralhas_ouverture_nb

 

 

bandeau_soirée_clôture

Soirée de clôture  le samedi 29 février,

 à Esclanèdes puis Chanac

                          

> 17 h 00Le Bruel, commune d’Esclanèdes COMPLET
Concert-bal Avec François HeimAccueil du public à partir de 16 h 3

.> A partir de 19 h 00 Chanac – Salle polyvalente COMPLET
P’tit repas préparé par les bénévoles des Foyers ruraux

20 h 00 / Première partie  COMPLET
Avec Olivier Ponsot, Sophie Clerfayt, Edwige Bracqet François Heim à l’accordéon

21 h 00 / Entracte

21 h 30 / Spectacle “Elle est mon genre” d’Alberto Garcia Sanchez COMPLET
Une nuit, l’obsession cède à l’angoisse et il rêve qu’il échangeUne nuit, l’obsession cède à l’angoisse et il rêve qu’il échangeson corps avec celui de sa femme. C’est le début d’un récit àplusieurs histoires : celle de la femme qui rencontre l’enfantqu’elle a décidé de ne pas avoir, celle de cette jupe qui cherchedésespérément quelqu’un qui puisse la raccommoder… Autantde légendes et d’histoires vraies qui ressurgissent au moment oùla réalité des droits des femmes interroge notre société.
Une nuit, l’obsession cède à l’angoisse et il rêve qu’il échangeUne nuit, l’obsession cède à l’angoisse et il rêve qu’il échangeson corps avec celui de sa femme. C’est le début d’un

 

 

STAGE DE CONTE : La singularité du conteurClerfayt_Sophie_pour_stage
animé par Sophie Clerfayt,
les 22 et 23 février à la Malène

Ce stage de deux jours propose de travailler avec les outils duCe stage de deux jours propose de travailler avec les outils duconteur : la clarté du récit, la visualisation de l’histoire, la simplicitéde la parole et le recourt aux sens.Mais surtout, la conteuse propose de chercher ensemble le cheminde la parole singulière de chacun(e) mis au service du plaisirde raconter.Si les histoires sont souvent les mêmes, chaque conteur estunique. Sa singularité aide à voir et entendre l’histoire qu’ilporte. C’est la manière dont chacun utilise ses outils qui luidonne une parole unique.Stage ouvert à toutes les personnes intéressées par la prise de paroleen public, et les arts du récit, des débutants aux plus expérimentés.12 personnes maxi – à partir de 16 ans

en savoir plus

 

 

Conférence -débat :Garcia_Sanchez_Alberto_TOURNEE_Photo_Arnaud_-_Van_hammée
Le conte, une arme contre l’oubli
avec Alberto Garcia Sanchez
le mercredi 26 février à 18h à Mende

Les arts de la scène ont beaucoup changé ces quarante dernièresLes arts de la scène ont beaucoup changé ces quarante dernièresannées. L’influence de la télévision puis d’Internet, l’avènementde l’information-spectacle, le culte voué à la rentabilité, les valeurséthiques en bouleversement ont beaucoup affecté les modesde création et de perception des arts de la scène.
Le spectateur, qui devrait être considéré comme un partenaire àqui on propose de créer, vivre et partager une expérience intellectuelleet sensible, est souvent traité soit comme un « client »,soit comme un « croyant ».La rencontre/débat : le conte, une arme contre l’oubli invite lespectateur à porter un nouveau regard sur le rôle de l’Art, et duConte en particulier, dans notre société.
Les réflexions présentées dans cette conférence ont été publiéesdans la collection Univers théâtral » de la maison d’édition l’Harmattansous le titre « La scène provoquée »
.

L’AGENDA

Jan 27

Journée Professionnelle du Conte à Toulouse

27 janvier 2021 | 9 h 00 min - 17 h 00 min

L’ACTU